Réalisation Z-EspaceWeb.com

entete
fondmenu
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

8 impasse des acacias - 58160 SAUVIGNY-LES-BOIS - 06 11 85 28 64 - yl@terredhumus.fr


Terre d'Humus

Zoom sur les vers de terre
Il y a beaucoup à dire sur les vers de terre, ces jardiniers de l’ombre.
 

Il existe 3 familles de vers de terre : les épigés, vers de surface, plutôt petits, les endogés, vivant en profondeur, et les anéciques qui naviguent entre la surface et les profondeurs, à l’origine de galeries verticales.

D’après les agronomes, les lombrics constituent l’essentiel de la masse vivante du sol, jusqu’à 2 kg pour 10m2 et remuent jusqu’à 40 kg de sol/m2/an… pour les sols fertiles bien entendu (car certains sols agricoles labourés et gavés de chimie ne contiennent pratiquement plus trace de vie…)

Encore un chiffre : au bout de 10 ans, la totalité d'un sol sera passé dans l'intestin des vers !

Le résultat du travail de nos lombrics: plusieurs dizaines, voire centaines de mètres de galeries par m2 de sol. Ces galeries facilitent la pénétration profonde des racines dans le sol, ainsi que celle de l’oxygène pour la vie des micro-organismes du sol.
Les parois de leurs galeries sont même tapissées de mucus et de bactéries qui fixent l’azote de l’air, venant ainsi nourrir les plantes !!!

Ces galeries permettent le drainage de l’eau de pluie, jusqu'à 170 mm d'eau en 1 heure  : voilà pourquoi dans les sols où les pesticides et les labours ont fait fuir nos lombrics, l’eau pénètre mal (1 mm d'eau / h), ruisselle jusque dans nos rivières et nos fleuves pour occasionner des crues de plus en plus incontrôlables, tandis que les sols auront perdu leurs particules les plus fines et les plus précieuses.

Nos 3 conseils pour faire de votre jardin un paradis pour les vers de terre :

  1. Stop aux pesticides, même bio : la bouillie bordelaise et autres produits fongicides à base de cuivre sont toxiques pour les vers de terre.
  2. Les lombrics se nourrissant de matière organique, apportez-leur régulièrement du casse-croûte sous forme de déchets organiques (engrais verts, épluchures, résidus de culture, paille – bio – ou BRF).
  3. Ne retournons plus la terre de notre jardin, car cette opération représente la destruction de l’habitat de toutes les petites bêtes utiles (vers de terre, collemboles, acariens, ….) : voir pour cela les techniques du jardinage simplifié (voir "Le jardinage simplifié ").

 

Et voici quelques adresses pour découvrir les vers en images :

* Ici sur le site : reportage photo dans mon jardin par une nuit de printemps après une journée bien arrosée (de pluie)

* Là, un documentaire : (recopier l'adresse) : http://www.terre.tv/#/fr/protection-de-lenvironnement/documentaire/276_les-intestins-de-la-terre-prix-du-public-du-festival-du-court-science-frontieres-2007

* Ici, on apprend comment les vers de terre soutiennent les plants de riz dans leur défense contre les nématodes. Vraiment étonnant : vers de terre contre nématodes .

* Et venez découvrir les cabanes de vers de terre.