Réalisation Z-EspaceWeb.com

entete
fondmenu
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

8 impasse des acacias - 58160 SAUVIGNY-LES-BOIS - 06 11 85 28 64 - yl@terredhumus.fr


Terre d'Humus

* 03avr10 : BRF au printemps PDF Imprimer Envoyer

Le printemps, timide encore, pointe le bout de son nez.

Vous envisagez (et vous avez bien raison) de tester le BRF cette année ?
Le BRF est déjà en place, comment s'y prendre pour la suite ?
Vous avez semé des engrais verts, éventuellement agrémenté de BRF ? 

Voici rien que pour vous quelques recommandations pour un bon usage du BRF.

Lire la suite...
 
* 10dec09 : Biomax au jardin PDF Imprimer Envoyer

Voici l'évolution du mélange Biomax semé le 31 août au jardin sur 3 m2.

Espèces du mélange :

* légumineuses : lupin, gesse, vesce d'hiver, trèfle incarnat, féverole, fénugrec
* crucifères : moutarde, radis violet de Gournay (variété  potagère ... espoir de récolte)
* graminée : avoine
* et aussi : sarrasin, phacélie, lin

Le semis a été réalisé de la façon suivante : semis à la volée, enfouissement au croc léger (objectif 1 à 2 cm), tassement avec le dos du rateau pour un bon contact graine-sol, 1/2 cm de BRF précomposté, arrosage.

Voici toutes les photos.

Lire la suite...
 
* Portes Ouvertes au jardin Terre d'Humus PDF Imprimer Envoyer

Le jardin (petit potager de 35 m2 + quelques arbres fruitiers) de Terre d'Humus sera ouvert le samedi 12 décembre , de 15H à 17H, mais UNIQUEMENT sur réservation, car l'espace est petit, et il faut pour pouvoir vous accuellir convenablement.

Au programme : visite du jardin et discussion sur mes modestes recherches  pour arriver à un jardin sans travail du sol (plus de bêche ou presque), avec BRF et engrais verts. Il sera question de BRF bien sûr, d'engrais verts aussi, de vers de terre, de non travail du sol, d'insectes, gentils ou pas, de tomates sans mildiou, de mauvaises herbes pas si mauvaises que ça, de cultures en planches surélevées, etc.

Vous trouverez à la vente sur place BRF (et précompost BRF) engrais verts et livres sur le jardin naturel (c'est Noël bientôt) à offrir ou s'offrir. Pour le BRF et précompost, si vous étiez intéressés, merci de me le signaler à l'avance pour la préparation des sacs.

Donc merci de signaler votre venue, le nombre de places est limité. S'il y avait trop de demandes, une deuxième date sera programmée. L'entrée est gratuite.

A bientôt.

 
*23nov09 : l'azote en agriculture et jardinage naturel PDF Imprimer Envoyer

Ah! L'azote !
C'est un des piliers du rendement des cultures pour les jardiniers et les agriculteurs.

Une des raisons des plus faibles rendements de l'agriculture bio est le manque d'azote.
Se pose donc la question : comment apporter de l'azote de manière bio, ou même mieux, naturelle, c'est à dire au fil des besoins des cultures et non par des apports massifs comme avec des lisiers, fientes de poule, sang séché.

En effet des apports d'azote "rapides", qu'ils soient chimiques ou bio, comme les lisiers ou fumiers non compostés, activent la croissance de la plante, mais ont 3 inconvénients :

* ils rendent la plante plus sensible aux insectes et maladies

* ils sont en partie lessivés

* ils défavorisent des organismes utiles, comme les bactéries libres fixatrices d'azote et les champignons qui jouent un rôle important dans la santé des plantes.


Dans son livre "Agriculture Naturelle" éd. Agridécisions, Joseph POUSSET nous fait découvrir des sources d'azote naturelles et gratuites pour certaines.

Voici un résumé du chapitre consacré au sujet.

 

Lire la suite...
 
*09nov09 : les semis mélangés de légumes PDF Imprimer Envoyer

La diversité des plantes cultivées au jardin et dans les champs, une des clés de la fertilité...

C'est en tout cas ce qui ressort de pas mal d'expériences réussies sur tous les continents, que ce soit en grandes cultures, pour les couverts végétaux ou chez les jardiniers, comme chez JM Lespinasse, chez qui, pour donner une image, un plant de salades a autour de lui, un poireau, quelques carottes, 2 navets, 1 oignon, etc.
Il semble que les mélanges très variés comme ceux qui sont cités amènent les plantes à être plus résistantes vis-à-vis des ravageurs et plus vigoureuses.

Encore une illustration de la diffusion de la technique : peut-être connaissez-vous les 3 soeurs (maïs, haricots, courges) ? C'est l'association traditionnelle des Iroquois, Indiens d'Amérique du Nord. Le maïs sert de tuteur au haricot, et la courge court sur le sol et ainsi le protège.

Certains agriculteurs comme Manfred Wenz, voir l'article à son sujet ici ,  associent même deux cultures simultanées ! De la culture fiction, mais qui amène cet agriculteur biologique d'Outre-Rhin à obtenir des rendements presque équivalents (-20%, alors que d'habitude, les bio récoltent 2 fois moins que les conventionnels -50%) à ceux de ses voisins en culture conventionnelle, ... et l'écart se réduit d'année en année....

On sait que les monocultures sont fragiles. Il n'y a pas de pire ennemi pour le blé que le blé, ai-je déjà entendu !
Pourquoi donc ne pas essayer de se rapprocher de ce que fait la nature, à savoir des (savants) mélanges de plantes ?

Alors comment le jardinier peut-il procéder pour effectuer des mélanges à interaction positive ?

La 1° piste se situe chez JM Lespinasse, déjà cité, duquel je recommande plus que vivement l'ouvrage :"Le jardin Naturel", éd. du Rouergue. Pour résumer, JM Lespinasse travaille en microparcelles de carottes, de semis de salades, etc, qu'il dissémine en taches sur ses planches.

L'autre piste, ce n'est qu'une idée qui est en train de prendre forme, mais qui va prendre racine dans mon jardin (et le vôtre?) en 2010, est de semer sur une planche entière un mélange de légumes, par exemple radis + carottes + navets + petits pois + etc.. Le semis est simultané, effectué à la volée, suivi ou pas d'un griffage, avec ou sans couverture par compost, terreau, paille, BRF précomposté, etc. (tout ça reste à définir et à tester). Puis la récolte s'effectue au fur et à mesure. Les radis sont récoltés en premier et laissent la place aux carottes, navets et petits pois.

Avantages de la technique :

* le sol est couvert pendant longtemps, ce qui permet de faire concurrence aux mauvaises herbes, d'avoir longtemps des racines dans le sol, pour le plus grand bonheur des vers de terre et bactéries, qui aiment avoir en permanence du vert au-dessus de la tête...
* un seul semis pour plusieurs légumes
* moins de concentration = moins de maladies
* pas d'espace vide entre les lignes : toute la surface est occupée, maximum de productivité par m2.

Inconvénients / difficultés :

* réussir ce type de semis. Le semis à la volée, c'est un art !
* réussir à trouver la bonne proportion de chacune des graines, pour éviter que l'une d'elle étouffe les autres (les grandes font de l'ombre aux petites)
* trouver les espèces qui peuvent cohabiter, compte tenu des besoins différents en profondeur au semis, en eau, ...
* bien sûr la récolte sera sans doute un peu plus longue, ... 

 

Voyons maintenant en détails à quoi ça pourrait ressembler, planche par planche.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 8 sur 16